Publié dans ARGENTINE, BRESIL

IGUAZU, DUPONT ET…

Encore un incontournable d’Amérique du Sud… Encore un truc où tu te dis « Là, j’irai »… Ca commence à en faire beaucoup des trucs « où là j’irai ». Et bien j’y suis allé, même si ça faisait un peu de route depuis Salta. Attention, ici nous ne sommes plus en Bolivie où le trajet en bus vaut le prix d’une tomate. Le billet Salta-Iguazu dépasse les 100 dollars US. En réservant un peu en avance, j’ai fait le choix de l’avion afin de m’épargner 24 heures de bus. L’avion présente un petit bonus : le survol des chutes en arrivant à Iguazu.

IMG_20180127_173901.jpg
Impressionnant ces chutes dans la forêt !

Alors c’est où et c’est quoi Iguazu (Argentin ) ou Iguassu (Brésil) ? Ce sont des chutes où plutôt une accumulation de cascades très proches, situées au milieu de la forêt tropicale. Elles sont à la limite de trois pays : le Paraguay, l’Argentine et le Brésil. Ici, ce n’est pas tant la hauteur des chutes qui est impressionnante. C’est davantage la largeur. En effet, toutes ces 275 cascades s’étendent sur 3 kilomètres, ce qui en fait un truc de malade !

IMG_20180128_112554.jpg
Une toute petite partie des chutes…

Le sport national ici est de savoir de quel côté c’est le mieux : côté argentin ou brésilien … Comme je le dis souvent, tout est question de contexte ! J’ai visité le côté argentin avec une foule digne de chez Mickey. Du côté brésilien, c’était calme (relativement)… Tout le monde préfère le côté argentin. Moi j’ai préféré le côté brésilien. Tout le monde dit qu’il faut faire le côté brésilien en premier. Je l’ai fait en dernier et j’ai trouvé ça très bien… Je ne me suis pas pris la tête et me suis laissé porté. Donc Dupont et Dupont car pour une visite complète, les deux sont à voir !

Vu que je suis en Argentine, on va commencer par Dupont ! Tout le système de bus entre Aéroport, Puerto Iguazu et les chutes est bien conçu. J’ai eu la chance de visiter le site des chutes du Niagara il y a deux ans. Je ne vais pas comparer les chutes… mais juste les sites. Au Canada, lorsqu’on se retourne on est à Végas avec les tours d’immeubles colorées, dénaturant complètement le superbe site… Ici, tout un système de chemin « passerelle » est organisé à travers la forêt luxuriantes. Il y 3 chemins permettant d’aborder les chutes de manière différentes. Par rapport au côté brésilien, on est plus dans un mode « exploration » !

Vu le monde, je pense qu’il faut y être à l’ouverture à 8 heures (j’y étais à 9 heures et c’est déjà trop tard). Je suis parti direct en direction des « Gorges du Diables »… et c’est là que c’est Disney… Il faut prendre un petit train… ou l’attendre… Ca m’a enervé cette affaire… « Il faut attendre une demi heure ? ». « Et à pieds… 2.5 km »… Bon, ça fait moins qu’une demi heure ça ! Allez, c’est parti le long des rails sous la chaleur tropicale. J’arriverai en même temps que le premier train… Le second (que j’aurais du prendre) est arrivé 20 minutes après moi ! Et là, l’horreur… On est dimanche… C’est les vacances… Tout le monde est là ! Papa, maman, les enfants… papi et Mami se sont joints à la sortie. On prend des selfies au milieu des passerelles. On photographie le poisson dans la rivière ou le néant parfois. Ca n’avance pas ! Je sens que ça va m’ennervé. Nan, je suis déjà ennervé. Tants pis, je bouscule les gens pour passer et enfin arriver aux gorges du diables… totalement engorgées elles-aussi. La vue reste assez impressionnante au dessus des chutes. Je prends quelques photos… Mais non, cet endroit avec trop de monde n’est décidément pas pour moi… En rebroussant chemin, je me rends compte que je viens de dépasser tous les gens arrivés à l’ouverture… et que les autres chemins devraient être plus cools !

Gagné, le chemin supérieur (qui passe par le haut des chutes) est beaucoup plus tranquile. En 1H30, il permet d’aborder les chutes par le côté haut. La ballade en forêt entre les chutes est bien sympa. Mais je dois avouer que j’ai préféré le chemin inférieur, celui qui permet de voir les chutes par le bas. C’est bien plus impressionnant d’être au pied de la cascade, avec toutes les éclaboussures qui vont avec. D’ici, on voit tous les bateaux qui vont au pieds des chutes. Je ne l’ai pas fait, question budget (il faut compter une vingtaine d’euros d’entrée côté argentin, autant côté brésilien le lendemain + le bus).

Pour la petite histoire, il y a possibilité de voir pas mal d’animaux. Les coatis sont partout. Ces bestioles ressemblent à un raton laveur-chat… avec un long museau. Il est là car il s’est accoutumé à l’homme et à sa nourriture. De même, si vous croisez un singe… c’est qu’il y a un sandwich à l’horizon et que ce sandwich finira vite fait dans la gueule du singe !

J’ai terminé ma journée par un autre sentier : « le Macuco trail ». L’aller-retour est de 7 km. Le sentier, pas super intéressant (longue ligne droite dans la forêt), mène à une belle cascade (mais quelconque dans le cadre du site d’Iguazu). Donc à moins de vouloir enchaîner les kilomètres à pieds… Pour ma part, j’aurai marché 23 kilomètres durant cette journée !

Et demain, c’est côté brésilien !

Publié dans ARGENTINE, BRESIL

IGUACU, … ET DUPOND

Vous aurez remarqué… l’orthographe est un peu différente ici. C’est juste de l’autre côté de la rivière par rapport aux chutes côté argentin. Ici, tout se passe « trop fastoche ». Bus côté argentin, arrêt à la frontière pour tamponnage du passeport « sortie Argentine ». On traverse le pont et rebelotte cette fois côté brésilien, avant d’arriver quelques minutes plus tard au site brésilien. Allez, 30 minute de porte à porte. Je l’ai fait vers midi (attention, une heure de décalage côté Brésil). Et pour ce côté, pas la peine de se lever aux aurores. La visite du site Brésilien se fait en deux bonnes heures.

IMG_20180129_133537.jpg

A l’arrivée, il y a tout ! Distributeur d’argent (avec un tout petit moins de commission qu’en Argentine… mais y’en a un peu marre… « rhooo… ces banques qui s’en mettent pleins les poches » dit-il…). Il y a aussi un service de consigne super bien fait et super pas cher pour ceux qui viennent direct de l’aéroport ou qui le rejoignent après (10 minute de bus du site tout au plus). Bref, c’est donc les mains vide et le dos léger que j’ai embarqué dans le bus panoramique menant au site (à une dizaine de kilomètres quand même). J’ai retrouvé le couple de français que j’avais rencontré dans le bus côté brésilien.

Et je ne sais pas si c’était l’heure, le jour… Toujours est-il qu’ici c’est calme. De surcroît, il fait beau ! Comme annoncé sur tous les sites, la vue côté brésilien est panoramique. On a une superbe vision sur l’ensemble des chutes… et c’est impressionnant. La balade est courte mais plein d’intérêt. Ici aussi, on peut aller au pieds des chutes. C’est moins « aventureux », c’est autre chose ! Et très franchement, à voir en premier ou en deuxième, on s’en fout ! Les chutes sont à voir côté brésilien et argentin !

Je vais arrêter les commentaires, juste une panoramique !

IMG_20180129_135839.jpg