Publié dans COLOMBIE

CARTAGENA DE INDIAS

Je ne sais pas pour vous mais ce nom de ville me fait rêver : Carthagène des Indes… On imagine plein de choses : des couleurs, de belles plages… Bref, un peu la ville paradisiaque, quoi… Carthagène a plein de belles choses à proposer, les touristes (y compris américains) ne s’y trompent pas d’ailleurs, mais avec les revers qui vont avec.

La Tour de l'Horloge
, un des édifices phare de la ville

En ce qui me concerne, le rêve a été quelque peu gâché par une arrivée tumultueuse ! L’avion de San José n’a pas pu décoller à temps, du coup j’ai raté ma correspondance au Panama (OK, ils m’ont filé une chambre 4 étoiles dont j’ai pu profité 5 heures à tout casser ?), je suis arrivé un jour plus tard sous une bonne douche caribéenne, mode saison des pluies. En plus, je suis arrivé dans un hostal qui était pas mal, mais où les gens n’étaient pas sympa… Y’a des jours comme ça… Bref, après une petite sieste c’est parti pour arpenter la vieille ville.

Vous voyez Saint Malo ? C’est un peu pareil… Ici aussi il y a eu des pirates, la ville est fortifiée et en pleine saison c’est bourré de touristes. En ce moment ça va, mais on se fait alpaguer à tous les coins de rue tout de même. Les magasins artisanales se développent avec de superbes choses (à des prix de fous également). En fait, ils ont bien raison : leur ville est simplement belle, avec de belles couleurs sur les maisons, c’est fleurie, s’ils ne savent pas que faire comme décoration, ils font une fresque murale relatant les aspects culturels du pays. Et je ne vous parlent pas des fruits. J’ai pris goût à la dégustation de jus en tout genre. Ici, on vous le presse sous les yeux pour rien. Vous préférez une glace, allez voir à côté, les glaces parfum Maracuya (fruits de la passion) sont à se taper le cul par terre. Le soir, ça s’anime, dans le coin de la place de l’horloge, y’a un p’tit bar à Salsa « dans son jus ». La TV, ce n’est pas pour les matchs de foot, mais pour retransmettre le concert qui fait chanter ou danser les clients du bar.

La ville se visite simplement, en déambulant dans les rues colorées, prenant des photos toutes les 30 secondes. Les commerçants sont à la coule, aiment discuter. Le soir, il y a des troupes de danse sur une petite place. Les mamas vendent leurs fruits. C’est un peu folklorique, avec la robe et le turban aux couleurs du drapeau de la Colombie, les bananes sur la tête… On repassera. J’ai également visiter le musée de l’Inquisition. Franchement, ça vaut le détour et ça rappelle les sombres moments de la colonisation, du poids de l’église et des royautés pour convertir les populations de manière brutale, aussi bien sûr de l’esclavage : Carthagène a été un des centres de traite des esclaves.  Aujourd’hui, c’est ce mélange culturel qui fait la richesse de la ville, mais il est bon de se rappeler par où les populations sont passées…

Pourtant, je ne vais pas vous cacher que Carthagène m’a vraiment gêner par un autre aspect. Déjà dans la journée, vous ne cesser de dire « no, gracias ». Le soir, c’est « vous voulez faire un tour de la ville ? » – No, gracias – « Vous voulez de la cocaïne ? » – No, gracias – Et avec un grand sourire « Vous voulez une prostituée ? » – No, gracias… En ce qui concerne les pages de Carthagène, passez votre chemin. Ce sont des entassages sur quelques mètres carrés en face d’immeubles. Un peu plus loin, elles sont superbes !

Du coup, j’ai fait le choix de changer d’hôtel. Je suis sorti des remparts et suis parti derrière le théâtre, autour de La Iglesia de la Trinidad. Ca reste le centre historique, mais avec beaucoup moins de gringos, de petits hôtel bien sympa (One Day’s hostal pour le mien, top), de petits bars et restaurants à la cool. Le dimanche soir, sortez votre short et basket et c’est zumba devant l’église avec tous les gens du quartier ! Enfin, le dernier jour, j’ai traversé le pont pour aller vers le château. Le prix de la foule, la température et la foule m’ont clairement rebuté. je me suis du coup baladé vers le nouveau port, avec la vue sur ces grands immeubles qui contrastent bien avec la vieille ville.

Bref, une très belle visite quand même ! Ah si la Caïpirinha Maracuya… une tuerie…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s