Publié dans guatemala, Non classé

TIKAL ET FLORES

Le jour suivant, nous reprenons la route, encore pour une journée, cette fois accompagné de Nico, Laura et d’un groupe de français rencontré à l’hôtel. Nous allons tous au même hôtel à Flores, île étape pour Tikal. A la sortie du bus, nous faisons alpaguer par un rabatteur, vendeur de tours à Tikal. Il nous embarque dans son bus, nous expliquant qu’il faut aller chercher nos entrées à la banque (c’est vrai…), que le lendemain sera journée galère à cause de grosses manifestations (probable) et que si nous n’allons pas avec lui, on risque de ne pas avoir nos places. A priori, ce n’est pas engageant…. Rien qu’un peu quand même… A peine avons-nous eu nos places que Monsieur commence à nous faire un chantage pas cool si nous ne faisons pas la visite avec lui… « Et ben parce que t’es comme ça, on ne fera pas avec toi ! » Il nous vire de son fourgon, on se démerdera comme des grands pour rentrer à l’hôtel et finirons par réserver par l’hôtel.

cof

La visite de Tikal est chère comparée aux sites mayas au Mexique. Il faut dire que le guide est quasi systématiquement vendu, parfois aux motifs de sécurité sur le site. Pour notre part, nous avions fait le choix d’une visite avec levée du soleil, donc le guide s’imposait. Réveil à 2H45 pour moi, 2H55 pour Nico, 3H05 pour Laura qui en même temps a perdu le ticket de bus pour trois et ne retrouve plus ses entrées. On réussit à faire retarde le bus. Notre fameuse Laura, toujours dans son jour « sans », finira par perdre une lentille dans le bus.

Et tout ça pour ne pas voir le levée du soleil, à cause d’un épais brouillard. Pas grave, on assiste quand même aux réveils des animaux : les cris des singes hurleurs toujours aussi impressionnants, les singes araignées sautent d’arbre en arbre au-dessus de nos têtes, de drôles de créatures entre chiens et ratons laveurs les Koatis) prennent leur petit déjeuner. Le brouillard tombe et le site se découvre.

Tikal est un site très ancien, ayant connu son apogée entre le 3ème et le 9ème siècle (beaucoup plus tôt que Chichen Itza par exemple). Le site est dans la jungle et seulement 20% est découvert. Les pyramides, sont hautes avec des montées vertigineuses. On l’appelle parfois le New Yok Maya ! Sans aucun doute un des plus beaux sites archéo que j’ai pu voir, aves des cérémonies familiales au pied de la grande pyramide en prime ! En plus, vue l’heure, il n’y a pas grand monde. Laura se prend à s’imaginer faire la vaisselle à l’époque maya. Pour ma part, je m’invente le tuc-tuc maya. On se dit que le chien maya devait être la drôle de bête rencontrée le matin.

Vers midi, nous sommes de retour à l’hôtel. Je profiterai de cette après-midi pour visiter l’Ile de Flores, faire un tour en lancha pour découvrir l’une des plages avec de l’eau  à 30° sûrement, et enfin pour me faire couper les cheveux à la mode maya (« vous voulez carré ou rond derrière ? » euh faites comme vous voulez, je ne me vois jamais de derrière…). Flores, c’est tout mignon comme tout : super petite île près de Santa Elena avec une superbe auberge : Los Amigos.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s