Publié dans Non classé, REUNION

MAFATE SOUS TOUTES LES COULEURS

La galère ce début d’année à la Réunion ! Il a beaucoup plu… et il continue de pleuvoir. Imaginez, à certains endroits, le cumul des précipitations a déjà atteint 3 000 mm en deux mois et demi. A titre de comparaison, Brest c’est plutôt 1 100 à 1 200 mm sur l’année. Et ici, les terrains ne sont pas stables, engendrant des éboulis permanents, coupant les routes et isolant les populations pendant parfois plusieurs jours. Pas grave ! j’ai appris pendant le voyage que quelque soit le temps, un pays a plein de chose à offrir… peut-être pas ce qu’on avait prévu… et alors…

Pour commencer, je voudrais repréciser ce qu’est un cirque… car sans ça, comprendre les activités à la réunion est un peu compromis. La Réunion est un île récente à l’échelle géologique, issue de deux volcans à l’origine qui ont créé deux îles qui se sont regroupées. La pluie, l’érosion a conduit à des effondrements de cratères, qui ont créés des cirques, aux reliefs escarpés. Les types de  végétations sont très différents suivant l’orientation, l’altitude. Les sommets « accrochent » littéralement les nuages, ce qui fait que d’une vallée à l’autre, la météo peut être radicalement différente, ce qui rend bien entendu difficile toute prévision pour les randonnées.

LE CIRQUE DE MAFATE

J’en ai fait les frais, lors de ma première randonnée. J’ai jeté mon dévolu sur le site de La Roche Ecrite. Ce sommet culmine à 2276 mètres, dominant le Cirque de Mafate et de Salazie. J’ai effectué la montée en deux jours. Le premier jour, départ de Saint Denis pour rejoindre le Gîte de la Roche Ecrite, situé à encore deux heure de marche du sommet. Le premier jour, c’est près de 1800 mètres de dénivelé positif ! Sur la première partie en forêt, jusqu’au Brulé, les fous de la diagonales me doublent, enfilant les montées en courant en guise d’entraînement (pour ceux qui ne connaissent pas, la Diagonales des Fous est un trail de 160 km qui traverse l’Ile de la Réunion, avec 10 000 mètres de dénivelé positif ! Mon cousin a fait la Bourbon, la course qui ne fait « que » 110 km…).

Du Brûlé au gîte, en passant par Mamode Camp, j’espère observé ce petit oiseau endémique le Tuit Tuit… il ne reste que quelques couples J’aurais la chance d’en voir un ! Enfin, je crois…

IMG_20180301_125929.jpg

Les sentier glisse et je me dit qu’il est plus que temps que j’abandonne mes chaussures qui voyagent avec moi depuis le début mais qui n’ont plus de crampons sous les semelles… snif… Les conditions sont quand même très moyennes… La preuve : je suis seule sur le sentier et serai le seul occupant du gîte.

L’objectif pour le lendemain est le levé du soleil sur la Roche Ecrite, avec un réveil à 4H00 afin d’atteindre le sommet à 6H00. A 4H00, on voit la lune, les étoiles brillent, le ciel est dégagé… P… je vais me régaler là-haut… à 5H00, il y a des nuages qui arrivent : « ça va être encore plus beau avec le levé de soleil, avec ces quelques nuages qui agrémenteront la vue ». A 5h30, je suis dans un fucking fog (brouilard), on ne voit rien si ce n’est les quelques coup de peintures au sol indiquant le chemin. Bon, je continue, ça va bien finir par se lever car normalement, le ciel est censé se boucher plus tard ! Non… Ce n’est pas pour aujourd’hui. Arrivé au sommet, je ne vois absolument rien, j’ai froid (vu le temps au départ, je ne me suis pas couvert ! quelle andouille…). C’est toujours un peu frustrant mais je me rassure en me disant que des compagnons de voyage n’ont pas pu voir le Machu Pichu ou encore la Montagne des 7 couleurs après une rando jusqu’à 5200 mètres. Pour l’instant, j’ai toujours eu de la veine… Pas là… Ca fait partie du jeu …

Au retour vers 8H00, je croise des trailers qui viennent de l’autre côté « Dos d’Ane ». Il paraît que la vue est dégagée pour le coup. C’est parti pour un relief où ça monte et ça descend, passant par des forêts, des crêtes avec une superbe vue sur le cirque de Mafate que je peux apprécier pour la première fois. C’est la Grande Classe de la nature. De ces crêtes vertigineuses, on a une vue de fou sur cette vallée toute verte, avec des cascades dans le fond, de petits chemins qu’on devine parfois et qui permettent d’accéder à pieds aux quelques villages. En face, le Grand Bénare ! Il paraît qu’on y accède assez facilement… Ca sera ma prochaine destination pour apprécier Mafate d’un autre angle.

IMG_20180302_115055.jpg

Le Grand Bénare… Facilement, facilement… je veux bien moi. De loin ça paraît plat… de près c’est une autre histoire. D’abord, c’est encore un réveil à 4h du matin pour aller au lever du soleil à Maïdo. Finalement, je trainerai un peu et arriverai juste après le lever du soleil… Mais ce n’est pas grave, c’était beau quand même ! S’en suit la remontée de la crête. Heureusement qu’on a de beaux points de vue, car je dois dire que la montée est assez monotone, répétitive et creuvante. Il n’y a que des roches volcaniques et les genoux en prennent un coup. J’ai rencontré un couple métropolitain, récemment installé ici, avec qui j’ai fait la montée. Ca passe plus vite. L’arrivée au somme est somptueuse avec d’un côté une vue extra sur le cirque de Mafate, de l’autre un bel aperçu du Cirque de Cilaos. Vincent, le gars rencontré, m’explique les possibilités de circuit dans Mafate. Ca fait envie, d’aller explorer ce Cirque de l’intérieur.

 

Ca ne sera pas pour aujourd’hui, car je ne sais pas pourquoi, j’ai eu envie de continuer ma marche cette fois vers le Petit Bénare. Le chemin longe l’une des Crètes du Cirque de Cilaos cette fois. C’est moins impressionnant, mais ça reste très haut sur mon échelle de « Beau ». Au final, j’ai marché 32 km sur cette journée, pris quelques coups de soleils, malgré la crème indice 50. Et j’ai eu une superbe vue sur la Roche Ecrite, que je n’avais pas vu d’en haut …

Pour en finir avec Mafate, j’ai eu envie d’aller dedans, tout en bas ! C’est donc partie pour une rando de deux jours avec nuit en gîte. Soyons clair ! J’en ai pris plein la vue… Que c’est beau ! Et pour le coup, c’est de la vraie rando avec traversée des rivière à gué, eau jusqu’aux cuissent, tout type de terrain et de relief… des paysages à couper le souffle avec une mention spéciale pour le site des trois roches… simplement féérique. Allez, on se le fait en photo ?

IMG_20180310_093610.jpg

 

 

2 commentaires sur « MAFATE SOUS TOUTES LES COULEURS »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s