Publié dans INDONESIE

ILES TOGIANS : DOSSIER CONFIDENTIEL

Avertissement : cet article pourrait provoquer des troubles comportementaux chez les gens en manque de vacances, de soleil, de plages et d’îles désertes. Il est donc fortement déconseillé de se lancer dans la lecture si vous avez déjà un de ces manques. Pour les autres au boulot… un peu de soleil dans ce monde de brut !

image-drole-martine.jpg

Il y a des endroits qu’on a envie de préserver, tellement c’est beau et pas encore complètement dénaturé. Les Iles Togian en Sulawesi sont difficiles d’accès, c’est sans doute un peu pour ça que les gens ne s’y précipite pas. Les « Resorts » (si on peut dire ainsi), sont dans l’ensemble très basiques. Tiens, ça fait plus de deux semaines que je n’ai pas pris de douche chaude… Donc, ce n’est pas la peine d’y venir trop nombreux !

IMG_20180511_154922.jpg

À Sulawesi, les Iles Togians sont l’Eldorado, le lieu à atteindre, le paradis qui se mérite ! Je vous le confirme, il se mérite… compte tenu des conditions de transports. Je ferai un article sur ce point, tant l’expérience, ou plutôt les expériences sont éprouvantes !

PARADIS NUMBER 1 : POYALISA

 

On est jeudi, pas de ferry public aujourd’hui. C’est d’un donc un speed-boat (bateau rapide) qui me débarque au Resort Poya Lisa à Bomba (c’est le second resort en venant d’Ampana). Il y a 4 autres touristes qui vont un peu plus loin. Je vois sur leur tête une petite frustration à la vue de ma petite île. Pour ma part, j’ai la banane en voyant ce qui se profile : 2 plages paradisiaques en V, des bungalows les pieds dans l’eau ou en hauteur avec une vue de malade ! Je descends… je suis le seul touriste… les autres sont parties plonger. Je choisis un bungalow qui surplombe, qui devrait me permettre d’avoir une vue sympa du balcon pour le coucher du soleil.

 

En plus, la mer est juste en dessous et ils m’ont aménagé un pett plongeoir ! C’est pas beau ? Ce soir, nous serons 9. Deux français, Jérôme et Pascale, que j’ai croisé à plusieurs reprises, nous rejoignent. Ça va, on ne marche pas dessus !

 

En ce qui concerne le programme… c’est toute une organisation… J’installe mon hamac sur mon balcon. En plus, ils ont quelques bouquins en français. Au resort, on peut également louer pour un euro par jour masque et tuba car à 5 mètres du bord, on aperçois déjà les poissons clown (vous savez… Nemo !) et autres poissons de récifs coralliens. Il y a même un petit requin qui traîne dans le coin. De mon balcon, je fais mes premiers sauts dans la mer à 30 degrés. Le midi et le soir, c’est le même rituel : on se rejoint pour manger du poisson frais et du riz… simple mais bon ! Franchement, ça retape après ces journées éreintantes !

P5040587.JPG
Mon pote Rinaldi. Il a 15 ans mais est tout petit !

Certaines journées sont pires que d’autres. Un jour, on a pris le bateau pour une sortie snorkeling (plongée tuba)… 3 spots… poissons en pagaille… coraux en pagaille même si quelques uns ont été bien abîmés par de la pêche à la dynamite. Les étoiles de mer sont bleues…

 

Pour le déjeuner… c’est pause sur une plage déserte pour du poisson au feu de bois. Les warrants (gros lézards de parfois plus d’un mètre) viennent manger les restes de poisson.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au retour, nous faisons un arrêt dans un village Bajau. Les Bajau sont des pêcheurs sédentarisés des îles Togians. Leurs maisons sont souvent sur pilotis. Qu’ils sont sympas ! Même si on ne parle pas la même langue, on sent que les sourires nous disent « bienvenus chez nous ». Cette journée nous a coûté environ 3 euros.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’en ai également profité pour faire une plongé sur les tombants d’un atoll . Whaou ! Il n’y a pas forcément beaucoup de gros poissons… quelques hypocampes (tout petits)… mais une visibilité de ouf qui donne aux coraux, aux poissons des couleurs de tarés !

Côté Prix ? Ben oui… le paradis à un prix ! Alors Bungalow sur les hauteurs + 3 repas par jour : 12 euro par personne et par jour. Ok, la douche est au sceau et à l’eau froide… La bière par contre assez chère à 50 000 ou 60 000 rp (soit entre 3 et 4 euros)

Vous avez vu le coucher du soleil ?

 

Alors, qui dit mieux ?

 

PARADIS NUMBER 2 : SERA BEACH

 

Après 4 jours au Poya Lisa, je décide de filer vers l’île de Malenge. Ça me rapproche pour le ferry pour quitter les Togians. Avec 4 autres personnes, nous filons vers le port de Wakai… puis nous partagerons un bateau indonésien qui nous amène vers Malenge. Les paysages sont splendides ! En route, nous nous arrêtons sur le lac des méduses. C’est un lac d’eau salée ou des millions de méduses vivent pépère, sans prédateurs… du coup, elles n’ont plus de défense et ne piquent plus !

 

Nous arrêtons les deux hollandais à Ala Beach, petit resort à trois chambres tenues par une italienne et son mari indonésien. C’est une référence pour la bouffe ! Ça manque encore de finition mais le spot en en face est une tuerie avec de superbes couleurs !

Pour ma part, je m’arrêterai au Sera Beach. Le complexe est un peu plus grand que le Poya Lisa avec une belle plage de sable. La première soirée, je du voir une vingtaine de sting ray (raie clanche avec quelques point bleus) a quelques mètres du rivages. Et là encore, le snorkeling est « à portée de plage ». Le gérant Nuwir est aux petits soins.

IMG_20180511_174555.jpg
Nuwir sur son bateau

Tu veux une sortie snorkeling ? Nuwir te trouve un bateau en deux temps, trois mouvements et une demi-heure heure après, tu te trouvés sur le super reef 5 et ses tombants, ou encore le reef 4 où j’ai eu la chance de nager avec une eagle ray pendant une quinzaine de minutes. Sinon, le programme est toujours aussi éreintant : hamac, bouquin, baignade, papotage avec les voisins. L’ambiance ici, c’est la convivialité ! C’est français à 60%, allemands à 30% (comme dans un peu toutes les destinations plus roosts).

 

 

A proximité, il y a encore un petit village Bajau. Qu’il est beau ce village  avec son pont de près d’un kilomètre ! Nous avons fait un stop pour acheter des langoustes (qu’on a cuisiné avec Manou ensuite !)… prendre des photos avec les enfants ou les adultes. Ils adorent ça ici ! Franchement, ça se passe de commentaires. Sur la route de retour, il y a une grotte de chauve souris. Elles sont je ne sais pas combien la dedans. Ça pue un peu… beaucoup… mais ça vaut le détour… surtout qu’il est possible d’observer les toucans locaux en soirée !

 

IMG_20180509_154932.jpg

Alors, combien coûte ce paradis number two ? Et bien pour un bungalow sur la plage et les trois repas : 13 euros par jour. Les repas sont copieux, un peu plus travaillés qu’au Poya Lisa, malgré un petit déj est un peu light… Au niveau accueil, Nuwir et son équipe font ça à la bonne franquette. Rien n’est compliqué, tout est simple !

 

 

IMG_20180509_154855.jpg

C’était les Îles Togians ! La barre est haute ce coup-ci… 

IMG_20180512_053804.jpg

Pour finir, je ne peux que vous recommander ces deux endroits. Le premier est top pour son caractère idyllique. Le second est tout aussi bien avec sa belle plage, sa proximité avec de superbes spots de snorkeling et son ambiance ! Et vous pouvez bien faire les deux car il faut bien 8 jours dans ce paradis !

2 commentaires sur « ILES TOGIANS : DOSSIER CONFIDENTIEL »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s