Publié dans EQUATEUR

VERTIGES DE QUITO

Petit retour en arrière :

  • Avant mon départ pour la Colombie, la compagnie aérienne m’a demandé une preuve de sortie du territoire. J’avais bien sûr commandé mon « faux billet d’avion », mais il n’est pas arrivé à temps. Du coup, j’avais été obligé d’acheter à la hâte un billet Cali-Quito, avec date définie.
  • Lors de mon dernier week-end à Cali, je me suis retrouvé à ne rien faire à cause d’une loi « la Ley Seca », qui interdit de servir de l’alcool le jour d’élections. Du coup, les bars sont restés fermés, je n’ai même pas pu découvrir la Salsa de Cali, rapide, endiablée…

C’est donc un frustré que j’ai quitté la Colombie. D’une part, j’y serais bien resté un peu plus longtemps et je comprends maintenant les dires des voyageurs, qui font de la Colombie une de leur destination préférée, et en tous cas, l’un des pays les ayant les plus surpris. D’autre part, c’est toujours dommage d’avoir une dernière image de « Cali, ville morte », alors que c’est à priori l’inverse…

Pas grave ! Y’a encore plein de belles choses à découvrir, pleins de nouvelles expériences à vivre. Je m’envole donc pour Quito et pour le coup, je dois dire avoir bien apprécié l’avion, plutôt les nombreuses heures de bus, avec un passage de frontière parfois très long ! A l’arrivée à Quito… ouchhh… ça pique ! J’ai bien du perdre 15 degrés… Ici, on est à 2850 mètres d’altitude.

QUITO

IMG_20171121_112921.jpg

Le transport en bus de l’aéroport au centre historique a été long ! Heureusement qu’une gentille dame équatorienne m’a accompagné durant le transport. Elle m’a même payé le deuxième ticket de bus à 25 ct. Quito parait énorme ! Avec plus de 2 millions d’habitants, vous me direz « rien d’extraordinaire pour une capitale ». C’est vrai… mais cette ville surprend. Les quartiers se coincent dans des coins de montagnes, ou plutôt de volcans. Imaginez vous une ville de 2 million d’habitants en montagne… Et bien, ça c’est Quito ! Et encore plus surprenant, quelques volcans entourant Quito sont actifs ! C’est le cas du Cotopaxi… En 2015, ce monstre de près de 6000 mètres est entré en éruption. Même s’il est à une quarantaine de kilomètres de Quito, les conséquences d’émissions de produits incandescents qui entraîneraient des coulées  de boues. Le plan d’évacuation de la ville avait été envisagé. Le volcan semble s’être assagit puisque les randonnées jusqu’au sommet sont de nouveau ouvertes depuis environ 2 mois. J’irai bientôt voir ça de plus près.

IMG_20171122_104700.jpg
Ville de Quito en bas, le sommet blanc est le volcan COTOPAXI

Moi aussi, j’ai profité des volcans pour m’acclimater. Les premiers jours, le souffle est court… J’ai donc pris le téléphérique de Quito pour monter à plus de 4 000 mètres d’altitude. Evidemment, j’ai encore eu de la chance ! A cette altitude, les nuages sont souvent bien présents. Pas aujourd’hui. J’ai pu voir 3 des 4 volcans imposants de la chaîne, avec en contre-bas la ville de Quito qui s’étend sur 15 km sur 10. Allez, tant qu’on y est… du téléphérique,un sentier mène au sommet du volcan Pinchincha à 4794 mètres ( 16 mètres de moins que le Mont Blanc). Je n’avais pas prévu le truc, je n’étais pas équipé pour… Pas grave, je me lance… Vers 4 450 mètres, je me dis qu’il est plus prudent de rentrer. Je n’ai pas d’eau, je suis en chaussure en toile… en plus les nuages se lèvent… Même pas déçu… 4 400 mètres quand même, après un jour à Quito (cette randonnée est conseillé au bout de 3-4 jours). La vue sur Quito et sur les volcans alentours déchire quand même !

IMG_20171121_170201.jpg

Quito, c’est aussi une belle ville coloniale avec un quartier historique très sympa. J’ai apprécié Lenin Moreno, président du pays, qui a bloqué la Plaza de la Independenzia pour me souhaiter la bienvenue !

IMG_20171127_210446.jpg

Quito, c’est également la ville des églises aux décorations intérieures époustouflantes. On a l’impression que tout est en or ! L’Eglise de la Compania de Jesus est impressionnante. Il n’y a pas le droit de prendre de photo… Allez, j’en ai pris deux avant de me faire repérer… Pas bien… du coup tout n’est pas droit…

eglise

sdr
La photo « pirate »

Les églises et couvent Saint François, la cathédrale ne sont pas en reste.

Dans un autre registre, la basilica del Voto Nacional offre une superbe vue sur la ville depuis ses flèches (malgré mon vertige, j’ai atteint le sommet !).

IMG_20171121_151742.jpg
La passerelle, au-dessus de la nef, pour accéder aux flèches

Et les gens à Quito me direz-vous ? Et bien, j’ai l’impression de retrouver un peu de Guatemala. Les gens sont typés, avec les visages parfois marqués par le soleil et l’altitude. On ressent immédiatement la culture Kichwa. Lors du discours du président, j’ai pu discuter avec un monsieur d’une soixantaine d’année, avec sa tresse, son chapeau, sa tenue de tous les jours… quoi… Il vient de la ville d’Otavalo. Ca tombe bien, j’y vais bientôt ! Ce monsieur était là pour soutenir la politique du président.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s