Publié dans MALAISIE

PENANG ET GEORGETOWN, BOUILLON DE CULTURE

L’île de Penang est située au nord de la Malaisie. J’aurais pu poursuivre mon voyage en Thaïlande, mais ne me demandez pas pourquoi, je me suis dirigé vers la Malaisie. Quoi que… une raison peut-être… j’avais lu un article sur la ville de Georgetown sur cette île de Penang, qui très vite m’a fait des appels du pied.

IMG_20180410_141711.jpg
Malais, chinois, indiens… un melting-pot de saveurs !

Alors, elle a quoi de si spéciale cette ville ? C’est une ville de taille moyenne, avec environ 700 000 habitants. On y respire un peu mieux qu’à Bangkok… quoi que les après-midi peuvent vite devenir suffocante avec un air à 35 degrés et un taux d’humidité qui accentue l’effet de chaleur. L’idée de faire de la rando est vite devenue pour moi un lointain souvenir ! Et ce n’est vraiment pas grave car la ville a beaucoup à offrir. Allez, on y va ?

Ce qui marque dès l’arrivée à l’aéroport, ce sont les femmes. On arrive en pays à majorité musulmane. Les têtes sont couvertes pour la plupart. Et pourtant arrivé au centre ville, le quartier chinois arrive presque jusqu’à la mosquée, les appels de cette dernière se mêlant aux chansons bollywoodiennes du quartier indien tout proche. On parle malais, mais également langages chinois et indiens. Les bouddhas indiens font de l’oeil aux bouddhas malais. Bref, c’est un joyeux mélange coloré, avec de belles senteurs d’épices… et ça semble bien aller à tout le monde. Côté gastronomique, celui qui se plaint est difficile car vous pouvez manger indien, thaï, malais, ou encore un burger ! et tout ça pour pas grand chose… sauf si vous agrémentez votre repas d’une petite bière… Celle-ci est aux prix européen car destinée quasiment qu’aux seuls touristes et aux indiens.

Côté ballade, il y a bien de quoi s’occuper deux jours. Le quartier indien vaut vraiment le coup d’œil. Il est n’est pas bien grand et ça grouille bien moins qu’au pays… mais j’ai souri lorsque je l’ai traversé. J’ai repensé à mon couple franco-indien préféré (Anne-Ga et Sayash), à leur fabuleux mariage en Inde il y a 4 ans… aux choix des saris des filles (rhoo Val, tu te rappelles comme tu nous a fait chier pour trouver celui qui t’allais le mieux ???), aux senteurs d’épices (pas trop Spaïcy Aurel et Francky), aux clips bollywoodiens projetés en devantures des magasins (Hélène et Marie, je vous ai vu danser en vitrine)…

IMG_20180410_142715.jpgCe petit quartier donne un bon petit goût d’Inde bien savoureux. Juste à côté, la grande mosquée se visite rapidement, avec un accueil des plus chaleureux. On vous file un tissu pour couvrir les jambes, et c’est parti !

IMG_20180410_141846.jpg

Et encore dans un rayon de moins de 100 mètres, ce temple chinois…

IMG_20180410_143132.jpg

Dans tous ces quartiers, on trouve des bâtisses plus ou moins rénovées, du temps des colonies. Ca a son charme, c’est clair !

Un peu plus loin sur le port, tout un quartier chinois est construit sur pilotis. D’un côté des pontons, ils ont essayé de faire une zone de magasins à touristes, plus ou moins réussi.

Le soir venu, deux ou trois rues s’animent un peu avec les resto de rue où on y mange pour que dalle… les bars tentent de vous séduire avec leur Happy Hour à la bière locale Tiger !

Et Georgetown, c’est aussi le Street Art… et là c’est un vrai jeu de piste. Je l’ai fait avec un plan car sinon, on passe à côté de plein de chose et même avec ce plan, je suis passé à côté de plein de chose. C’est en 2012, lors d’un festival de Street Art, qu’un artiste lithuanien nommé Ernest Zacharevic a mis son empreinte dans cette ville. D’autres locaux ont également investis les lieux. Le résultat est assez génial, mêlant peintures et objets réels, parfois le fer forgé venant faire des propositions artistiques assez étonnantes. On pourra toutefois regretté que quelques créations plus anciennes perdent de leur couleurs et soient insuffisamment remplacées par de nouvelles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Enfin, pour un petit bol d’air (un petit… einh ?), il est possible de se rendre à Penang Hill, colline située en périphérie de la ville qui offre une vue imprenable sur l’Ile et la ville après une montée en téléphérique. Il est possible d’y monter à pieds mais avec cette chaleur il faudrait démarré l’ascension à 4H00 du matin ou alors être complètement tarré !

IMG_20180411_140758.jpgA quelques centaines de mètres, en bas du téléphérique, un des plus grands temples bouddhiste d’Asie du Sud Est, le Kek Lok Si Temple. C’est assez énorme, avec une pagode aux « je ne sais plus combien de bouddhas ». Même n’étant pas fan, la visite gratuite reste intéressante !

Voilà pour Georgetown… Une première étape bien sympathique en Malaisie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s